Gérées par les conseils départementaux, on les appelait jusqu’à récemment les bibliothèques départementales de prêt. Ce changement sémantique est tout à fait judicieux pour rendre compte de l’évolution de leurs missions : à l’origine chargées de desservir les communes sans équipement de lecture publique (souvent par des bibliobus) elles gardent cette mission mais qui devient beaucoup moins importante au fil des ans. Aujourd’hui leurs fonctions concernent la formation des personnels des bibliothèques municipales (y compris des bénévoles), de la mise en œuvre de toutes les politiques d’action culturelle en particulier dans le champ de la lutte contre l’exclusion et de mise en place d’infrastructures numériques au service de bibliothèques de communes rurales, par exemple pour le prêt de livres numériques. Les directrices et directeurs de ces bibliothèques que nous avons rencontrées, dans le Bas-Rhin, en Eure-et-Loir ou en Dordogne, ont insisté sur leur rôle en matière d’ingénierie et de conseil auprès des élus et des professionnels des communes rurales. Très souvent, dans les petites bibliothèques, un seul professionnel travaille aux côtés de bénévoles. Les conseils et échanges y sont précieux. Lors d’un projet d’investissement, les agents des bibliothèques départementales accompagnent les prémices du projet et se font passeurs ensuite vers les services de la DRAC. Leur expertise en ce domaine apporte une vision de moyen et long terme aux élus, sur l’évolution des usages et aussi l’estimation des coûts de fonctionnement des bâtiments construits. Diagnostic, accompagnement, formation, mise à disposition de collection, mais parfois bien plus encore : ingénierie. La bibliothèque départementale du Bas-Rhin a construit un partenariat avec la section design du Lycée Le Corbusier d’Illkirch-Graffenstaden, créant l’In situ lab - pour mettre en place des résidences de six semaines et créer des prototypes répondant à tous les défis auxquels les bibliothèques (ici souvent dans des espaces très réduits) sont confrontées - . La bibliothèque identifie des bibliothèques du réseau ou des collectivités ayant des questionnements sur le devenir de la lecture publique et joue un rôle de conviction et d’interface auprès des équipes locales. Les résultats sont toujours surprenants, souvent séduisants, telle la biblio mobile, petit dispositif de petite bibliothèque à « tirer comme un jouet » et transformable en cabane pour enfants, ou des dispositifs mobiliers (bancs de lecture, mobilier en carton, itinéraire de lecture des habitants dans un village). Un équilibre existe donc sur les territoires ruraux, qui sont souvent ceux qui ont le plus besoin de développer les équipements, besoin de services ET D4INFRASTmutualisés, d’écoute et de conseils. Le double réseau offert par les intercommunalités et les bibliothèques départementales est précieux et doit être sauvegardé.